22février2018

Cholera Platform

Against cholera

Feasibility of mass vaccination campaign with oral cholera vaccines in response to an outbreak in Guinea (2013)

Authors/Organisations: Ciglenecki, I. et al.

Year: 2013

Country: Guinée


Comp et13This document is an article about the first mass vaccination campaign launched to respond to an epidemic in Africa. This campaign was realized in Guinea from April to June 2012 and was the first use of the Shanchol vaccine in Africa.

Oral cholera vaccines are safe and efficient. Since 2010, WHO has recommended its use in the cholera control strategies. However, doubts about the feasibility, the timeliness and the acceptance by the community have discouraged its use during epidemics.

The authors detail, in this report, the first large-scale use of oral cholera vaccine as a control measure of the outbreaks in Africa.

312,650 doses were given during the two vaccination sets, in the two coastal Guinea districts. The feasibility, the diligence of its distribution and the related costs (dispatch, transport, administration, logistic) have been the same as the one related to any other mass campaign.

The campaign has been well accepted by the population and a large coverage was reached despite a short preparation phase, a tight calendar to provide the two vaccine doses, the remote context of the field and the high mobility of the population.

The authors conclude that oral cholera vaccine is a promising tool, enriching the arsenal to fight against cholera. Their use should be more often considered to support the efforts made to improve access to safe water supply and proper sanitation as well as the efforts related to cholera case management. 

Ce document est un article détaillant la première intervention d’utilisation du vaccin choléra en campagne de masse, en réponse à une épidémie en Afrique. La campagne a été menée en Guinée, d’Avril à Juin 2012, et constitue la première utilisation du vaccin Shanchol en Afrique.

Les vaccins choléra, administrés par voie orale, sont sûrs et efficaces, et depuis 2010, l’OMS en a recommandé l’utilisation dans les stratégies de contrôle du choléra. Cependant, les doutes sur la faisabilité, la promptitude, et l’acceptabilité par la population ont fortement découragé son utilisation pendant les épisodes épidémiques.

Les auteurs rapportent en détail la première utilisation à large échelle du vaccin oral choléra comme mesure de contrôle des flambées en Afrique.

312 650 doses de vaccins ont été administrées en deux tours de vaccination, dans deux districts côtiers de Guinée. La faisabilité, la promptitude de mise en œuvre et les coûts associés (acheminement, transport, administration, logistique) ont été les mêmes que ceux de toute autre campagne de masse.

La campagne a été bien acceptée par la population et une large couverture a été atteinte malgré le temps limité pour les phases de préparation, le calendrier contraint pour l’administration des deux doses, le contexte terrain particulièrement reculé et le caractère très mobile de la population.

Les auteurs concluent que les vaccins choléra par voie orale sont un outil prometteur venant enrichir l’arsenal de lutte contre le choléra, et leurs utilisations devraient davantage être pensés en complément des efforts fournis pour améliorer la provision d’eau potable et d’assainissement adéquat, et l’accès au traitement choléra. 

Attachments:
Download this file (13-GIN_2013_SLL_MSF_FMVCOCV_EN.pdf)13-GIN_2013_SLL_MSF_FMVCOCV_EN.pdf[ ]472 kB