Font Size

SCREEN

Cpanel

1chol12Who we are ?

The Regional Cholera Platforms in Africa bring together multi-sectoral partners from different organizations involved in cholera prevention, preparedness, or response in the region.

Where we work?

We work in more than 45 countries across the two regions of Western & Central Africa (24 countries), and Eastern & Southern Africa (21 countries)

What we do?

The Regional Cholera Platforms aim to improve cholera control and prevention across Africa through operationalization of an integrated strategy towards elimination.

Welcome on the Regional Cholera Platforms in Africa

République Démocratique du Congo - Actions pour la réduction du risque choléra

rdc invest2Cholera prevention – Actions pour la réduction du risque choléra
Propositions issues d’une étude menée ciblant les communautés à haut risque choléra au Togo, dans les trois zones sanitaires de Katanga et Adakpamé (Lomé), et Lacs

4,3 millions USD $, un budget estimatif pour la réduction du risque cholera dans les «zones sanctuaires» ou il est endemique en République Démocratique du  Congo

 

La lutte durable contre le choléra passe par la sécurisation de l’accès à l’eau potable dans les « zones sanctuaires » de la maladie : même si le Vibrio Cholerae reste présent dans l’environnement, l’accès des populations à des infrastructures d’eau potable (réseaux d’adduction, forages…) réduit considérablement les risques de contamination. Les villes de Goma, Uvira ou encore Kalemie sont de bons exemples de la corrélation entre accès à l’eau potable et choléra.

Pour améliorer la prévention contre cette maladie qui touche plus de 20.000 personnes chaque année en RDC, le Cluster WaSH a élaboré une stratégie destinée aux acteurs oeuvrant dans les domaines de l’eau, de l’hygiène et de l’assainissement. Cette stratégie s’intègre dans son intégralité dans celle du Plan Multisectoriel Stratégique d’Elimination du Cholera (PMSEC) en RDC 2013-2017.

Cette dernière vise à couper la chaîne de transmission du choléra et à limiter sa propagation. Elle se décline en trois axes :

  • Urgence : prévention (approche « bouclier »), préparation et riposte (approche « coup de poing »)
  • Transition : reprise communautaire via la promotion de la chloration à domicile
  • Développement : réalisation d’infrastructures d’eau durables afin de sécuriser l’accès à l’eau potable

La valeur ajoutée de ce type d’étude repose sur une meilleure compréhension des épidémies, menant à la définition d’actions ciblées efficientes sur les points stratégiques pour une réduction de l’incidence du choléra.

Interventions recquises et  budget

Pour chaque Zone de Santé de type « A » ou  zones sanctuaires une fiche précisant le contexte épidémiologique, la situation en matière d’accès à l’eau potable et les besoins en termes d’infrastructures pour garantir la disponibilité de l’eau potable aux populations.Le tableau suivant récapitule ces besoins en termes d’investissement :

 rdc investissement

Résumé des observations sur les vulnérabilités par rapport au risque choléra dans les zones étudiées
(Lire plus sur le ciblage des zones d 'étude dans le document à télecharger)
 
L’analyse des données épidémiologiques par Zones de Santé de 2009 à 2013 a permis de déterminer les Zones de Santé où le choléra est endémique : les zones de type « A ». Ces données complètent celles du PMSEC.
Ces zones sont définies par :
  • un seuil épidémique (moyenne hebdomadaire sur cinq ans) supérieur à dix cas
  • un taux de présence du choléra (pourcentage sur cinq ans des semaines où des cas sont enregistrés) supérieur à 50%
  • des facteurs environnementaux favorables au choléra

Douze Zones de Santé dans le pays sont classées de type « A » et donc prioritaires en matière de lutte durable contre le choléra. Les 12 Zones de Santé où le choléra est endémique regroupent la moitié (50%) des cas de choléra enregistrés en RDC entre 2009 et 2013. Au sein des Zones de Santé de type « A », la recherche des « zones sanctuaires » a été poussé jusqu’à affiner l’analyse de l’endémicité du choléra à l’échelle des Aires de Santé.
Pour les 12 Zones de Santé de type « A », les critères de sélection des Aires de Santé prioritaires en matière d’accès durable à l’eau potable ont été:

  • Taux de présence du choléra supérieur à 50%
  • Taux d’attaque sur deux années supérieur à 1%3

Une classification a également été effectuée dans les zones où le choléra est épidémique:

  • Zones de type « B » ; enregistrant annuellement (au moins un cas de choléra confirmé par an sur une période cinq ans, mais ayant un seuil épidémique inférieur à dix cas et un taux de présence inférieur à 50%
  • Zones de type « C » ; ayant un risque épidémique significatif n’enregistrant pas du choléra tous les ans mais ayant connu au moins une épidémie au cours des cinq dernières années et ayant enregistré plus de 100 cas en cinq ans

 Télécharger le Plan d'investissement choléra en République Démocratique du  Congo

Attachments:
Download this file (RD Congo.pdf)RD Congo.pdf[ ]4754 kB

Supported by


European Civil Protection and Humanitarian Aid Operations
ECHO


UK’s Department for International Development (DFID)
UK AID


The United Nations Children's Fund
UNICEF

Our Offices

  1. UNICEF Regional Office for West & Central Africa (WCARO)
    Immeuble Madjiguene – Almadies Dakar
    P.O. Box 29720 Senegal
    Email : contact@choleraplatform.info  | jgraveleau@unicef.org

  2. UNICEF Regional Office for Eastern and Southern Africa (ESARO)
    Block F" and part of E" ,Gigiri United Nations Avenue  Limuru Road
    P.O. Box 44145  Nairobi, Kenya 00100
    Email : gtabbal@unicef.org
1

Dakar , Senegal

Email : contact@choleraplatform.info
2

Nairobi,Kenya

Email : gtabbal@unicef.org