Font Size

SCREEN

Cpanel

Rapport intermédiaire de l’étude socio-anthropologique sur les pêcheurs et le choléra (2014)

Sous-titre : Basée sur l’étude menée d’Avril à Septembre 2014 sur les perceptions de la maladie et de la vulnérabilité au choléra dans le quartier Vridi 3 dit de Zimbabwe, Abidjan, Côte d’Ivoire

Auteurs / Organisations : Léonard Heyerdahl, Celestin Yapi, Johara Nadri, Elise Guillermet, Dr Léopold Yao

Année : 2014

Pays : Côte d\'Ivoire


Comp et33

Cette étude a été initiée suite à la constatation que plusieurs investigations menées par Africhol relevaient que les cas index étaient des pêcheurs.

Ce rapport intermédiaire détaille les déterminants et l’amplitude de la mobilité des pêcheurs le long de la Côte Ouest africaine. Il apparaît qu’en Côte d’Ivoire, 97,5% des pêcheurs sont étrangers et principalement ghanéens. La migration interne et externe est liée à la localisation des poissons, des prix de vente et de la localisation des quartiers de pêcheurs sur la côte. La grande saison des pêches en Côte d’Ivoire correspond à la saison des pluies. Zimbabwe est le principal quartier de pêcheurs, principalement ghanéen, d’Abidjan avec des effectifs pouvant variés entre 150 et plus de 350 pirogues. Plus de 70 % de ces équipages non pas accès à un hébergement. Leurs conditions de vie sont très précaires et leur statut de migrant limite leur accès aux activités de sensibilisation mais également leur démarche pour accéder aux soins.

This study was conducted after several investigations led by Africhol, and which highlighted that fishermen were index cases.

This primary report detailed the determinants and the range of the fishermen mobility along the West African coast. It found that in Ivory Coast, 97.5% of the fishermen were foreigners and mainly from Ghana. The internal and external migrations were linked to where the fish were, the selling prices and the location of the fishermen settlement on the coast. The peak of the fishing season is during the rainy season. Zimbabwe neighbourhood is the one of the largest fishermen neighbourhood in Abidjan, mainly composed of people from Ghana. The population can grow up from 150 to 350 pirogues. Over 70% of those boat crews do not have access to a house. Their living conditions are really poor and their status of migrants limits their access to health facilities.

 

Attachments:
Download this file (33-RCI_2014_SLL_AAMP_ST2_FR.pdf)33-RCI_2014_SLL_AAMP_ST2_FR.pdf[ ]1093 kB